Actions en cours

 

1°- 1421 SSA (Sites Sensibles aux Avalanches) attendent d'être intégrés dans les PPR, depuis leur identification réalisée par le Cemagref en 2004 (liste non exhaustive), des 260 communes de montagne concernées. Ils doivent, sans doute pour une très large partie d'entre eux, concerner des zones jaunes ou zones d'AMV (aléa maximum vraisemblable). Les Préfets des 6 départements en cause sont informés de cette situation. A eux de mettre en oeuvre dans les meilleurs délais (les avalanches n'attendent pas) les PPR adéquats dans le cadre de la nouvelle réglementation appliquée pour Chamonix et Les Houches en mars 2010 (zones d'AMV cartographiées en zones jaunes).                                                                                                                                                                                                                                                       L'AIRAP agit de son côté pour le leur rappeler. Elle agit aussi auprès des mairies concernées.

2°- Le PPR de Chamonix et la quarantaine de couloirs à revoir

Ce PPR a été signé le 26 mars 2010. La DGPR, parallèlement à cette signature, avait décidé de nommer une Commission de trois experts, incluant l'expert indépendant, M. Richard Lambert, pour "revisiter" la quarantaine de couloirs contestés par l'AIRAP depuis septembre 2007 à la suite de l'enquête publique. Ces couloirs avait été indiqués par l'expert en avalanches, M. Richard Lambert, dans le cadre du rapport réalisé par lui pour le compte de l'AIRAP et remis au commissaire enquêteur.                                                                                                                                                                                                                                               Cette Commission devait être mise en place pour le 30 avril 2010 par la DGPR, avec l'accord du Cabinet du Ministre (M. JP Borloo). Le Préfet et l'AIRAP en avaient été informés par cette même DGPR. Le maire en avait été informé à son tour par le Préfet dès décembre 2009.  Courant avril 2010, la nomination de cette Commission, sur instruction du Cabinet du MEEDDM, a été suspendue.                                                      On imagine les conséquences, lourde en terme de responsabilités dans l'hypothèse d'un nouveau drame à Chamonix, tant pour le Préfet, signataire d'un PPR dont il connaissait donc les insuffisances que pour la DGPR, convaincue qu'il y avait effectivement lieu de revoir cette quarantaine de couloirs puisque la décision avait été prise par elle de le faire. Quand au Maire, informé de cette décision et de sa remise en cause, le voilà désormais contraint de réagir en urgence auprès de l'Etat qui doit afficher le risque et qui a décidé sciemment de ne pas le faire.Là encore, l'AIRAP va poursuivre ses actions.

3°- Un arrêt du Conseil d'Etat risque d'inquiéter sérieusement les communes dans la mesure où il peut déboucher à terme sur un lien entre le préjudice subi par un propriétaire et la "faute" commise par une Mairie qui aurait classé à tort un terrain dans une zone inscrite au PLU comme non dangereuse. Lire l'article ci-joint

L'automate d'alerte. Le PPR de Chamonix (approuvé en mars 2010 et initié en ...2001) permet à la Commune de Chamonix d'établir son PCS (plan communal de sauvegarde).                                                  Un des outils essentiel de ce PCS est l'automate d'alerte qui permet d'avertir les occupants par des messages téléphoniques qui les concernent, éventuellement pour évacuer leur logement. L'AIRAP a apporté une contribution essentielle à la définition de l'outil (voir article joint)

Les derniers articles

rubriques/2010/09/18/CHAMONIX_HISTOIRE788_HIVER_1999_LAVALANCHE_DE_MONTROC_DU_921999_.jpg
 

Zones jaunes en Haute-Savoie, février 2012

Le point de la situation au 9 février 2012, jour anniversaire de l'avalanche de Montroc-Chamonix du 9 février 1999:

En savoir plus >

Mars 2011- Un arrêt du Conseil d'Etat- commentaires JurisHebdo et Semaine Juridique

L’avalanche de Montroc devant le Conseil d’Etat

Les risques pour les maires

En savoir plus >

La liste Cémagref des1429 couloirs d'avalanches en cause

1429 SSA, H (Sites Sensibles aux Avalanches en zone Habitée) attendent d'être intégrés dans les PPR (plans de prévention des risques), depuis leur identification réalisée par le Cemagref entre 2004 et 2010 (liste non exhaustive), des 292 communes de montagne concernées. Ils concernent, sans doute pour une immense partie d'entre eux, des zones jaunes ou zones d'AMV (aléa maximum vraisemblable), des secteurs où il est possible de construire mais que le maire doit faire évacuer en cas d'épisode neigeux extrême.

Les Préfets des 6 départements en cause sont informés de cette situation. A eux de mettre en oeuvre dans les meilleurs délais (les avalanches n'attendent pas) les PPR adéquats dans le cadre de la nouvelle réglementation appliquée pour Chamonix et Les Houches en mars 2010 (zones d'AMV cartographiées en zones jaunes). L'AIRAP agit de son côté pour le leur rappeler. Elle agit aussi auprès des mairies concernées.

En savoir plus >

Les autres rubriques

Les sous-rubriques