Ce courrier a été adressé à 148 maires de communes d’importance variable.

Le point commun: aucun ne dispose dans sa commune de cartes de zonage d’avalanches alors que leurs territoires ont été répertoriés comme ayant un ou plusieurs SSAH (site sensible aux avalanches en secteur habité) fort ou douteux susceptibles d’être atteint donc par une avalanche de référence exceptionnelle, type d’avalanche (rare mais très destructrice)  nouvellement pris en compte pour éviter de nouveaux drames de la neige.

C’est à l’Etat, via ses préfets, de faire cet affichage, mais le maire est, de son côté, responsable de la sécurité de ses habitants.

Si l’Etat ne fait pas ce qu’il doit, le maire se doit de le lui rappeler pour s’exonérer éventuellement d’une part de sa propre responsabilité: “ils savaient et ils n’ont rien fait”!!! (affaire du sang contaminé)

L’AIRAP, de son côté, le fait avec vigueur depuis des années avec un succès relatif selon les préfets .

Ci-dessous, le courrier adressé fin février aux 148 maires concernés.



Les derniers articles :

Au PDG de Fosun, actionnaire chinois du Club Med

L’AIRAP écrit au PDG de Fosun pour l’informer de la

Suite...

Au préfet de Savoie

Le 5 avril 2018, A l’attention de Monsieur Laugier, Préfet

Suite...

Au PDG du Club Med

L’AIRAP écrit au PDG du Club Med, M. Henri Giscard

Suite...

Rappel: Tignes et la chronique judiciaire de 2013

Pourquoi Tignes ne figure toujours pas à ce jour sur

Suite...

Rappel: Tignes et la chronique judiciaire de 2013

Rappel: Tignes et la chronique judiciaire de 2013