220 personnes présentes à Chamonix à l’invitation de l’AIRAP sur le thème des avalanches exceptionnelles, de  leur traitement à Chamonix et ailleurs.

Le compte-rendu de cette réunion est présenté dans le fichier ci-dessous. A Chamonix, Les Houches et Vallorcine, les choses avancent mais avec une telle lenteur que nous nous posons la question du réel souci de  les faire bouger. Et pourtant, en 2018 et 2021, deux avalanches “exceptionnelles” sont tombées aux Houches (Le Bourgeat) venues de 4000 m. Elles ont fait l’objet d’une alerte, mais… après coup. Les prochains rendez-vous organisés pour examiner l’éventuelle possibilité de la pose d’une webcam et de quelques perches (moins de 1500 €  d’investissement ) se tiendront en fin d’année 2022 pour une éventuelle implantation en …2023 (en théorie).  D’ici là, les avalanches attendront…

La couverture par webcam de la totalité des 3 communes de la Vallée (Chamonix, Les Houches, Vallorcine), soit une cinquantaine de couloirs dangereux à observer, impliquerait la pose de 6 webcams (oui, 6 webcams). Ci-dessus, l’exemple de la couverture qu’assurerait une webcam installée au Plan de l’Aiguille pour surveiller le versant opposé. Un budget, toutes installations annexes comprises, qui représenterait un investissement très en dessous de 100 000 €. Les travaux de rénovation du Montenvers (Mer de glace) sont de l’ordre de 50 millions d’euros…

A titre de comparaison, à Chamonix, il y a une quinzaine de webcams installées pour des objectifs touristiques ou de sécurité urbaine classique.

Le compte rendu de la réunion du 13 août figure dans le document ci-dessous

                                                                                           AIRAPAG 2022 CR-reunion-2022-09-26